Jour de Mer ... puis le soleil

4h du matin … Thonon les bains et la gueule du réceptionniste qui se demande sans me le demander où je peux bien aller à cette heure !

Sur le paddock on vient de récupérer les motos et les road book inconnus jusque là et après préparation des machines et études des itinéraires le départ est fait sous une pluie "lémanesque" pour une étape dantesque : 600 Km, une dizaine de cols dont la Madeleine, le Glandon ou le Croix de Fer sur des routes piégeuses, étroites et recouvertes de feuilles humides.

On en sait quelque chose puisque grâce à l'option "la plus courte " du GPS on a failli se faire un CH sur un chemin à peine plus large que mes jantes …!

La casse continue d'ailleurs puisque trois chutes seront enregistrées dans la journée dont une du prêtre de la "Madone des Motards", curé motard breton dont la moto part dans un trou et qui se fait finalement une grosse entorse (son patron devait être occupé ailleurs …) (c'est de l'humour, Maman …!)

Bruno et Stéphane passent une heure avec lui en attendant les secours, heure qui devra leur être décomptée par la direction de course.

Gégé le Goldwin boy vient nous rassurer sur le retard des artistes et nous en sommes réduits à attendre 2h30 sur la placette de BOURG D'OISAN où est installé le CH Assistance qui est le seul permis de la journée…

Après rien que de très commun : remplissage des réservoirs, remplissage des pilotes (pâté et fromage pour les uns et Sans plomb 95 pour les autres) puis repas de l'équipe d'assistance et départ pour 3h50 de trajet vers le Cannet où les pilotes "mécaniquent" et font les pleins de leurs engins sans assistance externe puis retour au parc fermé.

 

Ce matin grasse matinée à 4h45 (put... de vacances ) pour départ 5h00 car à priori une moto est plus rapide que notre "fourgonnus vulgus" et nous devons donc partir plus tôt pour être sur place pile au passage du bolide …

Installation sur la placette "réservée aux clients du Tabac" de Roussillon sur la route touristique de St Sauveur de Tinée où nous rencontrons notre ami de la CRS 60 déjà opérationnel qui va nous offrir un café bien venu car le fond de l'air est frais … et l'attente commence.

Particularité de la matinée, les pilotes font une boucle complète et vont donc passer deux fois devant nous avec, entre les deux, la spéciale de Valberg.

Nous ravitaillons donc à chaque passage mais sans bouger ce qui va me permettre dans l'ordre de faire quelques photos, de boire un café au tabac pour justifier notre présence sur le parking, (je recommande aux ames seules la patronne de cet établissement distingué  ... un canon, et quelle conversation) de manger quelques canapés offert lar notre ami CRS, de lire (enfin) l'équipe d'hier et de dormir une petite heure !

Pendant ce temps Georges, imperturbable attend en discutant avec l'autochtone et Idelette agite on drapeau occitan à chaque passage de moto en ramassant des noix…

Après le deuxième ravitaillement pliage du tapis et rangement des bidons puis départ vers Toulon où tout le monde le sait : "il y a le ciel, le soleil et la mer" (Celui qui a moins de 30 ans et qui me donne le nom du chanteur aura le droit de revenir en deuxième semaine)

 

Demain accrochez vos ceintures : nous serons sur le mythique circuit du Castellet.

 

Bises

 

The Président

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site